Imag'in - Blog de voyage
Partager ma passion des voyages et surtout parler de mon futur voyage au cambodge!

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



«  Juillet 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31 

Rubriques

Anecdotes
Blogamis
Boutiques
Cuisine et plats traditionnels
En colere
habitations
Hors du pays
Je caquete
Je reve
La mer
Les animaux
Les emblemes
Les hommes
les pierres
nature
On fait mumuse
Paysage
Pour le fun
religion
souvenirs
vie quotidienne
voyage

Sites favoris


VOYAGE VOYAGE

 

MAMAN, J'AI RATE L'AVION !!!
C'est le titre d'un film certes mais c'est aussi une réalité. Voici ce que l'on peut lire dans la presse Israélienne ces jours ci :
Une fillette israélienne de 4 ans s'est retrouvée seule, oubliée par sa famille à l'aéroport international Ben Gourion de Tel-Aviv. Ce n'est que lorsque l'avion s'apprêtait à décoller que les parents s'en sont rendus compte et ont alerté le commandant de bord.
"J'ai vu une petite fille qui pleurait et qui cherchait ses parents a affirmé une policière, elle m'a donné son nom et sa destination. J'ai couru avec elle jusqu'à la porte d'embarquement mais il était trop tard, l'avion en partance pour Paris avait déjà décollé".
Les autorités ont fait partir la fillette sur un autre vol, sous escorte d'une hôtesse de l'air.
"il est courant que des voyageurs pressés oublient leurs bagages, mais leur enfant c'est du jamais vu "!! a déclaré un responsable policier de l'aéroport.
Les parents seront interrogés dès leur retour au pays et risquent une inculpation pour négligence.
Et moi qui croyais que ce genre de chose ne pouvait pas arriver ici en Israel, pfffff, je crois que j'idéalise trop le pays.....


Publié à 01:30, le 9/05/2013 dans vie quotidienne,
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

ANNIVERSAIRE

Je ne me souviens plus bien de notre première rencontre, c'était il y a très longtemps, pas loin de 40 ans  .... ça commence à dater. Le courant est tout de suite passé entre nous, nous étions différentes sans l'être vraiment. Filles uniques toutes les deux, (quelques années après j'ai eu un frère), nos mamans travaillaient à l'hôpital et bénéficiaient de logement de fonction. De ma fenêtre j'aperçevais sa maison, si elle se penchait un peu elle voyait la mienne. Notre amitié s'est tissée au fil du temps. On se voyait surtout le week-end et pendant les vacances, elle allait à l'école privée, moi j'étais dans une école publique. J'ai fini par la rejoindre dans ce collège huppé de Dunkerque. C'est pas que mes parents y tenaient tellement mais moi j'insistais et puis de toutes façons il fallait bien me trouver un collège, beaucoup d'enfants du personnel de l'hôpital qui étaient eux aussi logés, allaient là bas.... ça facilitait les choses et les moyens de transport. Etant dans le même collège, on s'est rapprochées même si au départ nous n'étions pas dans la même classe. J'étais en sixième, elle était déjà en cinquième étant plus âgée d'un an. Au fur et à mesure que nous vieillissions, l'amitié était plus forte. Quand on voyait l'une, l'autre n'était pas loin, nous étions toujours ensemble et elle a même poussé le jeu à redoubler une classe pour m'attendre !!! Nous avons des souvenirs mémorables, de vacances aux sports d'hiver,  une colo d'ado près du Lac de Serre-Ponçon, des soirées nocturnes en Belgique, des bêtises de collège, des bêtises de tous les jours.... je pourrai en raconter des histoires, je le ferai dans de prochains billets..... Ce sont des moments de joie que je n'oublierai jamais, souvenirs de jeunesse que nous aimons nous  remémorer lorsque nous nous rencontrons, cela se termine en général par des fou-rires qui durent des heures....Puis nos chemins se sont séparés, j'ai quitté le Nord pour rejoindre la Normandie et un mari mais nous sommes restées en contact. Nous avons fait chacune nos vies sans jamais vraiment se perdre de vue, chacune sachant que si l'autre a des soucis, elle serait là pour l'épauler. Entre nous jamais d'embrouilles. Je ne me souviens pas de grave dispute ou de bouderie. On a du en avoir mais ça ne m'a pas marqué. On s'est toujours soutenues même dans le pire, on aurait jamais eu idée de lâcher l'autre, c'était vraiment "à la vie, à la mort".....Elle avait bon caractère, elle l'a toujours.  C'est quelqu'un de gentille, trop gentille parfois. C'est ce qu'on appelle "une bonne pâte" et j'aimerai bien que ma bonne pate se transforme en rouleau à patisserie afin d'en taper quelques uns parce qu'il y a certainement des gens qui doivent profiter de sa bonté. D'ailleurs des rouleaux à patisserie elle en a plus d'un, elle est passé maître dans l'art de cuisiner, elle concocte, elle mijote, elle fait mariner, elle cuit,  elle innove c'est un vrai chef !!!  Elle a aussi un coup de crayon magistral, elle fait de beaux dessins, elle a fait les beaux arts, je crois qu'elle a un peu laissé tomber et c'est dommage, elle a de l'or dans les doigts mais ne veut pas se l'avouer. C'est Mon Lion, pourquoi Lion parce que c'est son signe astrologique tout simplement et aujourd'hui je voudrais lui faire une ovation parce que c'est son anniversaire. C'est l'anniversaire de mon Lion et je suis bien loin, mais la distance ne me fait pas oublier. C'est mon amie d'enfance, d'adolescence, de vie d'adulte, mon amie pour toujours et jusqu'à la fin de mes jours. Joyeux anniversaire mon Lion,  je ne sais quand on se reverra, mais tu sais que je suis là.....



Publié à 01:25, le 9/05/2013 dans vie quotidienne,
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

LE DEPART

 

Je n'ai pas réussi à avaler mon petit déjeuner ce matin, pas plus que mon déjeuner ce midi d'ailleurs. Je n'ai envie de rien, sauf peut-être de rester seule. Mes yeux sont fatigués de pleurer, ma tête pèse une tonne, chaque geste m'insupporte, si je m'écoutais j'irai m'allonger et je fermerai les yeux pour ne plus rien voir, pour ne plus penser.... J'étais pourtant préparée, je ne pensais pas que ça serait si difficile, pour l'instant je ne gère absolument rien et je n'ai qu'une image qui me harcèle sans arrêt, je la vois partir avec ses bagages, elle me dit  "maman on va se revoir en Décembre, ça va passer vite".....
Elle a quitté Israël ce matin, le coeur lourd parce qu'elle aime ce pays et s'y sent bien. Elle rejoint la France et la fac de Lyon pour y faire ses études. Elle part vers l'inconnu, elle partagera une location avec son ami, la soeur de celui-ci et un autre Israélien. Elle ne sait pas quand elle reviendra en Israel, ni si elle pourra revenir. Elle doit entrer à l'armée en février 2009 et malgré ses demandes insistantes pour repousser l'échéance ils n'ont rien voulu savoir. La logique veut qu'ici, lorsque l'on a passé le bac, on part à l'armée et on reprend les études une fois la mission accomplie. Elle voulait faire le contraire, continuer ses études et faire son devoir une fois les diplomes en poche. Elle doit entrer à l'armée le 9 février 2009, je sais déjà que le 10 au matin la police militaire débarquera à la maison, à moins qu'on arrive à obtenir cette fichue dérogation et on va tout faire pour. Dans un premier temps elle va se rendre à l'ambassade d'Israël en France avec l'espoir d'obtenir un délai, nous de notre côté nous allons prendre un avocat pour nous aider dans nos démarches.... après, D. seul sait ce qui se passera. Si elle est considérée comme déserteur elle ne peut pas revenir en Israel avant un certain nombre d'années. Elle n'aime pas penser qu'elle puisse déserter, mais la fac  elle y tient plus que tout parce que c'est son avenir....
Ce matin elle est sortie du territoire avec un aller-retour, comme une voleuse, triste parce qu'elle se demande quand elle reviendra. Je sais ce qu'elle a du ressentir quand l'avion a décollé, je ressens la même chose quand je quitte Israel, on survole à peine la banlieue de Tel-Aviv et déjà on est au desus de la mer.... c'est triste de voir les côtes s'éloigner.... c'est triste de laisser derrière le pays que l'on aime tant.....
C'est une journée triste aujourd'hui, parce que 3000 kilomètres nous séparent.....la roue tourne, les enfants quittent le nid, c'est le cycle normal de la vie mais c'est dur à encaisser.
Je n'ai pas le droit d'être égoiste, elle doit construire sa vie comme j'ai construit la mienne n'empêche que j'aurai bien aimé qu'elle construise sa vie juste à côté, pas très loin, pas si loin.....
Je tourne en rond comme un lion en cage, je réalise que deux de mes enfants sont en France et qu'il me reste Rébecca qui un jour aussi partira......Je viens de me prendre un coup de vieux tout à coup.... faut que je gère, faut que je gère ....


Publié à 01:24, le 9/05/2013 dans vie quotidienne,
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

YEROUSHALAIM

 

Je me demande pourquoi on s'embrouille toujours quand on va dans le souk !!! c'est vrai quoi, j'adore me promener dans les dédales des boutiques collées les unes aux autres, j'adore les franfreluches colorées qui pendent aux portes, j'adore les babioles clinquantes, les poteries et souvenirs de toutes sortes,  j'adore le bruit de cette foule qui s'agite dans tous les sens, j'aime humer les odeurs des épices, j'aime sentir l'odeur du cuir et le toucher, j'aime l'odeur de l'encens,  j'aime entendre parler toutes les langues, j'aime quand le commerçant arpente les ruelles avec sa vieille charette qui ne tient plus qu'à une roue. Je m'éclate quand je vois le porteur de thé distribuer son breuvage aux commerçants des échoppes ;  une fumée s'échappe des verres et l'odeur de la menthe nous enivre, je m'éclate lorsque le boulanger traverse le souk à vive allure, son chariot rempli de pains à peine sortis du four, des pains de toute sortes, des pitotes, des bagels,  je m'éclate lorsque je me fais héler en anglais par les vendeurs à chaque pas que je fais........
Jeudi nous sommes allés à Yeroushalaim. Nous avons arpenté le nouveau quartier de la "mamilla" qui se trouve juste avant la porte de Jaffa dans la vieille ville et qui mène au souk. C'est une rue commerçante, remplie de boutiques, de restaurants et de cafés. Tout est en vieille pierre et c'est un endroit très joli....
Arrivés dans le souk, je remarque un tee-shirt ou il est écrit "America, don't worry, Israël is behind you" ! je trouve ça assez amusant et du coup je le prends en photo..... pfff, qu'est ce que j'ai pas fait là.... un sacrilège !!! le commerçant de la boutique d'en face nous prend à partie.... je dis bien le commerçant d'en face parce que le vendeur de tee-shirt ne pipe absolument pas d'ailleurs  il s'en fiche pas mal  que je photographie son tee-shirt. Mais l'autre en face est un peu énervé. Je le regarde et décide de ne pas répondre, pas la peine de se prendre la tête avec un énergumène pareil, je sens qu'il cherche la merde. Il est bien chaud pépère, il a l'oeil glauque,  la fine moustache retroussée et il nous invective en anglais
- Les juifs et les américains veulent dominer le monde !!!
Bon bein ça commence bien !!! je regarde si le Jules n'a pas entendu parce que si le Jules a entendu ça va être la fin des haricots.... bein tiens qu'est ce que je disais, en trois enjambées le Jules est déjà devant la boutique en train de lui demander ce qui ne va pas. Et l'autre nous ressort sa science .....
- les juifs et les américians veulent nous écraser, ils ne veulent pas la paix......
Et le Jules de répondre "c'est vous qui ne voulez pas la paix" et l'autre "non c'est pas vrai, c'est les juifs"..... pffff, commence à me prendre la tête celui là, je sens que ça va finir en eau de boudin cette histoire.... je regarde le Jules d'un air de dire laisse tomber, il cherche les embrouilles, c'est pas constructif, ça ne sert à rien ..... l'autre continue à aboyer et à débiter ses conneries, du coup Jules lui fait un signe d'un air de dire "va au diable" et on s'arrache.
On fait quelques emplettes, des bricoles, des trucs qu'on a pas vraiment besoin  mais qui font plaisir. Rébecca veut un cheval en bois pour sa collection et moi je m'achète un sac très coloré, tissé par les druzes. On passe dans deux boutiques que l'on fréquente habituellement. Les commerçants nous connaissent et embrassent mon mari.... le musulman qui embrasse le juif, c'est pas beau ça ? ils se tapent dans le dos comme de vieux frères et on boit le thé.....ouf je préfère ça...... c'est quand même bien plus sympa non ?
On s'arrête au kotel (mur des lamentations), il y a plein de monde et beaucoup de français. On déjeune dans notre petit restau habituel juste en face du mur "le quarter café", c'est un restaurant Halavi tenu par deux frères, on y mange de bonnes choses et on a surtout une vue superbe de là haut, là aussi on est connus et bien accueillis puisque c'est l'endroit où l'on déjeune à chaque fois que l'on va au kotel (et oui nous sommes fidèles que voulez-vous !!!)....
Bref la journée s'écoule, c'est sympa..... au retour on repasse par le souk pour rejoindre la porte de Jaffa et je fais encore une bourde avec mon APN. Je photographie une boutique où il y a des épices, c'est beau, de la couleur, des senteurs, j'aime beaucoup. Oui mais là c'est le drame.... j'ai lançé une kassam sur l'étal ou quoi ? j'ai déclenché une guerre nucléaire ?  le commerçant à les yeux qui sortent de leurs orbites et me fait comprendre en anglais (je dois ressembler à une touriste occidentale avec mes cheveux blonds parce qu'on me parle toujours en anglais !!!) qu'il ne veut absolument pas que je photographie, que c'est privé et patati et patata. Je lui explique gentiement en hébreux cette fois (bein oui je suis israéllienne faut pas déconner non plus !!!) que j'ai un blog sur Israel et que je vais le mettre dedans ça lui fera de la publicité. Mais il ne veut rien entendre, il s'en fout de mon blog et il s'énerve. Un américain qui est là et qui achète des épices essaie de le ramener à la raison et lui explique que c'est bien pour lui qu'on prenne des photos de sa boutique... mais il ne veut rien savoir. Le Jules arrive à la rescousse et forcément comme il n'a pas la langue dans sa poche c'est reparti pour les embrouilles !!! L'autre lui dit qu'il va appeler la police, alors le Jules lui répond "t'as besoin de la police pour régler tes affaires" et bien moi je n'ai pas besoin de la police pour te dire ce que j'ai à dire mais appelle là si tu veux......et l'autre de nous répondre qu'on l'empêche de travailler..... bein voyons....  j'ai simplement pris une photo et je l'empêche de travailler......
Je sais pas ce qu'il y avait dans le souk cette journée là, l'air était électrique, pourtant s'ils font des affaires c'est bien grâce aux touristes et à nous Israéliens. Moi je vais là bas en paix et je me fais envoyer promener, et dire que je les défends tout le temps....me voilà bien récompensée..... bein merde alors, la prochaine fois je lui fous sa gueule dans ses épices à ce connard et je lui fais tout bouffer, quand à  l'autre je l'emplatre dans les tee-shirt !!!!  ils vont voir de quel bois elle se chauffe la blonde !!!


Publié à 01:24, le 9/05/2013 dans vie quotidienne,
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

LES GRANDES MANOEUVRES.....

 

La sirène vient de se déclencher, c'est la sirène qui donne l'alerte en cas de missile qui arriverait sur le pays et qui nous indique qu'il nous faut nous mettre à l'abri. On la reconnait bien, elle ne sonne pas de la même façon que la  sirène habituelle.... je ne comprends pas.... il n'est pas prévu qu'elle se déclenche....... Je suis derrière mon ordinateur, je l'entends et ne bouge pas. Jules de l'autre côté me dit, « tiens, la sirène... comment ça se fait ? ».... Il ne bouge pas.... Rébecca dans sa chambre n'y prête même pas attention......
La sirène s'est déjà déclenchée mardi matin à 11 heures, nous étions tous prévenus, c'était un exercice, nous avions trois minutes pour nous rendre dans les abris. Si les exercices ont été respectés dans les administrations et les écoles, vous vous doutez bien que chez les particuliers ça n'a pas été suivi. Je ne suis pas allée dans ma pièce étanche, et si j'avais appliqué les consignes, elle aurait du être équipée de bouteilles d'eau et d'un transistor, j'aurai du aussi fermer le volet blindé spécial, ce volet est ouvert en permanence et je me demande même s'il est possible encore de le fermer....
Nous sommes en période de grandes manœuvres, elles vont durer 5 jours, elles ont débuté dimanche soir et portent le nom de « tournant 3 ». Elles ont pour but de préparer la population civile à des tirs de missile en cas d'attaque avec l'Iran et de voir comment réagissent les pouvoirs publics et les antennes médicales.... Ils envisagent un scénario catastrophe avec en plus attaque du Hezbollah et du Hamas.... tant qu'à faire.... Autant mettre le paquet !!!
Au mois d'octobre, ils vont nous rendre nos masques à gaz qu'ils avaient repris il y a un peu plus d'un an pour les réviser et changer les piqures d'atropine qui accompagnent le kit. Ce masque, pour l'instant je ne l'ai mis que pour rigoler et Rébecca l'emportait avec elle  quand elle allait à l'école en 2003  lors de la guerre en Irak parce que nous étions susceptibles de nous faire arroser et que les élèves avaient obligation de l'avoir toujours sur eux. A cette époque ça m'avait un peu stressée, voir un petit bout de 3 ans partir avec le masque en bandoulière dans une boite spéciale, c'est pas commun et mon éducation européenne ne m'a pas appris cela.....
Au bout de 7 ans de vie ici, ça ne me choque plus, comme si ça faisait partie du paysage,  c'est bizarre cette impression de se sentir en sécurité ici alors qu'on est tout le temps menacé.... je ne sais pas l'expliquer.....


Publié à 01:21, le 9/05/2013 dans vie quotidienne,
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien
<- Page précédente