Imag'in - Blog de voyage
Partager ma passion des voyages et surtout parler de mon futur voyage au cambodge!

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



«  Juillet 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Rubriques

Anecdotes
Blogamis
Boutiques
Cuisine et plats traditionnels
En colere
habitations
Hors du pays
Je caquete
Je reve
La mer
Les animaux
Les emblemes
Les hommes
les pierres
nature
On fait mumuse
Paysage
Pour le fun
religion
souvenirs
vie quotidienne
voyage

Sites favoris


DOUCE NUIT

Je suis dans une maison inconnue. C'est une suite de pièces qui s'encastrent les unes dans les autres, un dédale où l'on erre pendant des heures sans jamais trouver d'issue. Il y a de grandes pièces, d'autres plus petites. L'ensemble est vieux, très vieux même. Le papier est défraichit, passé par la lumière et le soleil. Le sol est en parquet, parfois même en béton selon les endroits. Je vais de pièce en pièce et je trouve ça moche. Je parle à quelqu'un, je ne sais pas qui c'est parce que je ne vois pas la personne, je dis simplement que cet endroit est étrange et que ce n'est pas ce que je recherche. Je sens que j'ai envie de sortir de ce lieu inquiétant. Je n'aime pas le papier sur les murs, tantôt à carreaux, tantôt à grosses fleurs, papier bariolé avec des couleurs sombres, je trouve ça lugubre. J'arrive dans une toute petite pièce, c'est un garde manger et là je découvre des stocks de nourriture sucrée. Y a du chocolat, de la guimauve et des rochers suchard, les rochers Suchard, on en a pas en Israel et j'adore ça, du coup je vois la maison sous un autre oeil. J'en met dans mon sac, dans mes poches, et j'en mange, j'en mange.... c'est bon, ça fond dans la bouche, je me sens bien tout à coup.... je cherche la sortie, j'aperçois la porte mais une pièce juste à droite m'attire. Je n'ai pas particulièrement envie d'y entrer parce que je veux quitter cette maison mais une force m'y pousse. La poignée de la porte est ronde et blanche, un blanc sale, la porte est en bois, elle est très usée, je me demande même si elle va s'ouvrir. Elle n'oppose aucune résistance, elle grince énormément. Je m'avance et le parquet craque lui aussi, j'entends mes pas résonner, les fenêtres à petits carreaux sont pleines de poussière, certaines sont cassées, d'auters fissurées.....Il y a une cheminée dans le fond de la pièce, il reste des morceaux de bois recouverts de cendre.... je contemple cette pièce et j'ai la désagréable impression que quelque chose m'observe de là haut. Je lève la tête et je l'aperçois, je sais que c'est elle, je reconnais ses gros chaussons qu'elle portait toujours l'hiver. Elle a son tablier à carreaux bleus, de gros carreaux  bleus dégradés. Je ne vois pas son visage, juste les mèches de ses cheveux grisonnants qui s'évadent de son chignon, un petit chignon tout rond tout fin. Elle flotte au dessus de cette pièce, légère, aérienne et elle me regarde. Elle veut me parler mais aucun son ne sort.... je sais que c'est elle mais je ne vois toujours pas son visage. Je voudrais parler mais je n'y arrive pas.... Rébecca arrive derrière moi et me dit "regarde maman c'est ta grand-mère".... cette intrusion soudaine au milieu de mon rève me réveille.... j'ouvre les yeux, je suis dans le noir de ma chambre, je regarde partout, J'ai le coeur qui palpite à 100 à l'heure, je suis d'abord en sueur puis  le froid se propage le long de mon corps et s'y dépose comme un voile. Je grelotte pendant quelques secondes et je me mets sous ma couette. Je ne bouge plus et j'observe. J'ai peur mais cette peur se transforme petit à petit en sérénité. Tout à coup je me sens bien, je fixe le plafond, les minutes s'écoulent.....  J'aimerai ne pas avoir rêvé, j'aimerai qu'elle soit là, j'aimerai lui parler à ma mamie que j'ai tant aimé, elle est partie depuis si longtemps et pourtant je me rappelle chaque trait de son visage. Je ferme les yeux et j'essaie de retrouver ce rêve qui me relie à elle, mais c'est chose vaine, je me rendors paisiblement......


Publié à 01:31, le 9/05/2013 dans Je reve,
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien